PARIS JAZZ FESTIVAL



Avis aux amateurs de musique et férus de jazz : le Paris Jazz Festival revient cet été tous les samedis et dimanches du 30 juin au 22 juillet 2018 au Parc Floral de Paris, à deux pas du Château de Vincennes ! 4 week-ends pendant lesquels le public pourra profiter de concerts en plein air dans un écrin de verdure, en journée mais aussi en soirée avec cette année un concert nocturne. En parallèle des concerts, de nombreuses animations pour toute la famille ponctueront les après-midis du festival.
Pour cette 25e édition, la 10e pour l'équipe de Côté Cour Production et sa directrice Pierrette Devineau, la programmation éclectique du festival saura enchantée tous les publics. Lors de chacun des week-ends, place à des concerts autour d'une nouvelle thématique tels que la scène jazz de l'État d'Israël, l'universalité du blues ou encore un week-end haut en couleur. De grandes formations se présenteront également sur la scène du festival.
Au programme : le Mark Eliyahu Ensemble proposera une soirée exceptionnelle avec sa musique fortement imprégnée de spiritualité, les artistes de l'opus Body & Blues qui invitent à explorer les racines du genre, le lauréat des Victoires du Jazz 2017 : Hugh Cotman, le groupe Ikui Dori au répertoire inspiré par la musique des compositeurs français du début du siècle dernier mais aussi Émile Parisien qui a remporté, avec Sfumato, l'Album sensation de l'année 2017.
Cette nouvelle édition propose également une exposition : 100 ans de Jazz à Paris ou une invitation à déambuler dans le Parc Floral afin de fêter dignement le jazz en France et admirer des illustrations qui rendent hommage à de nombreux artistes dans des lieux emblématiques de la ville.
Pour célébrer cette décennie lumineuse, les organisateurs offriront au public du Parc Floral un magnifique feu d'artifice afin de clôturer ce festival en beauté. A vos agendas pour le festival de l'été à ne pas manquer !

FESTIVAL CLASSIQUE NICE 2018



FESTIVAL FIGUIERE


25, 26 & 27 juillet 2018 - 21h



UN SURPRENANT FESTIVAL DE THÉÂTRE CONTEMPORAIN ET DE SPECTACLES VIVANTS AU COEUR DES VIGNES

Programme:

Mercredi 25 juillet
Vanessa Wagner (musique)
Hugues Sanchez "Les Diaboliques-Remix" (ciné concert)

Jeudi 26 juillet
François Gremaud et Pierre Mifsud "Conférence de choses" Théâtre
Katerina Andréou "Kind of fierce" (danse)

Vendredi 27 juillet
Olivia Grandville "Cabaret Discrépant" (danse)
Les Tétines noires (musique)

Toute la durée du festival: L’espace cuverie sera investi tous les soirs par Olivier Lété avant les spectacles. Le musicien et sa basse, nous transporteront d’improvisations en adaptions au coeur de son dernier opus : TUNING

Dégustation des vins du domaine, restauration sur place, musique, etc.

 

FLANNERIES MUSICALES DE REIMS


du 20 juin au 12 juillet 2018



Le festival de musiques classiques des Flâneries Musicales de Reims se déroulera du 20 juin au 12 juillet 2018 et se clôturera avec le concert pique-nique le 21 juillet à partir de 19h00

Nice Jazz Festival



L’affiche officielle du Nice Jazz Festival 2018

Sous l’impulsion de Robert Roux, conseiller municipal, Délégué au Cinéma, aux Arts dans l'Espace Public, au Pôle de Culture Contemporaine "Chantier 109", Subdélégué aux Musées et aux Musiques Actuelles, l’art est intégré au cœur du Nice Jazz Festival.

Le  Nice Jazz Festival se doit d’être au croisement des disciplines artistiques.

Un concours a été lancé cet hiver pour la création de la nouvelle affiche du Nice Jazz Festival. Près de 130 artistes y ont participé.

Un jury a fait une première sélection de 70 œuvres pour les 70 ans !

Les œuvres originales seront exposées à la Villa Masséna et les reproductions seront visibles dans l’espace public sur le site du festival dans le cadre d’une grande exposition consacrée aux 70 ans du Nice Jazz Festival, et c’est l’artiste BEN qui a été retenu pour en faire l’affiche officielle​.

Par ailleurs, un catalogue présentant les 70 œuvres sera édité et disponible pour le grand public.

 

Sur les 70 affiches retenues c’est l’œuvre de Mauro Maugliani qui a été choisie pour illustrer le 70ième anniversaire du Nice Jazz Festival.

 « L’œuvre est un hommage à ceux qui ont participé à la renommée de la ville de Nice à travers le monde. On retrouve une représentation du trompettiste Louis Armstrong, icône du jazz par excellence qui fût la grande vedette de la première édition en 1948,  dans une atmosphère retro en noir et blanc que seule la peinture peut recréer, dans ce rite liturgique qui voit la musique sur le même rythme tonal de formes et de couleurs. » Mauro Maugliani

Revenir aux actualités

 

Denis PASCAL


D STEINWAY 530


Salle Gaveau - 23 mars 2018 - 20h30

BEETHOVEN : Sonate n° 26 op. 81 « Les Adieux », Sonate n° 31 op. 110
SCHUBERT : Sonate n° 20 D 959

Dans sa pénultième sonate, Beethoven plane sur des sommets absolus, réussissant le tour de force de concilier liberté poétique et rigueur d'une écriture au contrepoint fabuleux. Denis Pascal rend justice à cette architecture prodigieuse animée d'une vie frémissante. Le pianiste français magnifie aussi l'avant-dernière sonate de Schubert qui, par des moyens radicalement différents, retrouve une profondeur métaphysique similaire.

Jean-François ZYGEL, piano


Bösendorfer VC 280


Breuillet - 13 mars - 20h30

Jean François Zygel improvise sur Bach

« C’est quand même une drôle d’histoire, l’improvisation. Le public ne sait pas ce qu’il
va entendre et l’improvisateur ne sait pas ce qu’il va jouer. (…)

Moi j’ai l’impression d’avoir toujours improvisé. Déjà quand j’avais 8 ans, 9 ans, que mon
père surveillait si je travaillais bien mon piano, en fait la plupart du temps j’improvisais.
(…) J’ai remarqué que ce qui se passe juste avant un concert est toujours très important.
Ce que j’ai mangé, ce à quoi j’ai rêvé, si je suis triste ou plein d’énergie, les musiques que
j’ai entendues, les personnes que j’ai rencontrées, les amis auxquels j’ai pensé… Ce qui
me plaît bien, c’est qu’on peut improviser avec tout le monde. Avec un musicien de jazz
comme avec un joueur de doudouk arménien, avec un beat-boxer comme avec un joueur
de erhu chinois. En compagnie d’un danseur, d’un acteur ou d’un jongleur. (…)
Aujourd’hui, une fois de plus, je me dis que Bach est un de mes plus vieux amis. Fidèle.
Présent. Toujours là quand j’ai besoin de lui, quand ça ne va pas. Quand ça va aussi
d’ailleurs. »

Festival Banlieues Bleues 2018 - 35e édition


du 16 mars au 13 avril 2018


Saint-Ouen, Aubervilliers, Paris, Pantin ........

 


vendredi 16 mars à 20h30, Saint-Ouen

FESTIVAL 2018 

SIBUSILE XABA + ABDULLAH IBRAHIM & EKAYA  - complet

en savoir plus

samedi 17 mars à 20h30, Aubervilliers

FESTIVAL 2018 

TSHEGUE + LES AMAZONES D'AFRIQUE

en savoir plus

dimanche 18 mars à 16h00, Pantin

FESTIVAL 2018 - JEUNE PUBLIC 

ANTONIN TRI HOANG CHEWING-GUM SILENCE

en savoir plus

mardi 20 mars à 20h30, Pantin

FESTIVAL 2018 

ÉLODIE PASQUIER SOLO + CELUI QUI TRANSPORTE DES OEUFS NE SE BAGARRE PAS

en savoir plus

mercredi 21 mars à 20h30, Pierrefitte-sur-Seine

FESTIVAL 2018 

KOBO TOWN + DEVA MAHAL

en savoir plus

jeudi 22 mars à 20h00, Paris

FESTIVAL 2018  

EVE RISSER SOLO II Piano piano

en savoir plus

vendredi 23 mars à 20h30, Gonesse

FESTIVAL 2018 

JACOB DESVARIEUX NANM KANN

en savoir plus

samedi 24 mars à 20h30, Argenteuil

FESTIVAL 2018 

SARAH MURCIA NEVER MIND THE FUTURE

en savoir plus

samedi 24 mars à 20h30, Nanterre

FESTIVAL 2018 

MELINGO ANDA

en savoir plus

mardi 27 mars à 20h30, Pantin

FESTIVAL 2018 

ÉTÉNÈSH WASSIÉ TRIO YENE ALEM + LAURENT BARDAINNE QUARTET TIGRE D'EAU DOUCE

en savoir plus

1 | 2 | 3           UP SiteMap Mentions légales Contacts

DANIEL LOZAKOVITCH, violon ALEXANDER ROMANOVSKY, piano


Salle Gaveau - 15 mars 2018 - 20h30

  • MOZART : Sonate pour violon et piano n° 26 en si bémol majeur K 378
  • SCHUBERT : Fantaisie pour violon et piano en ut majeur D 934
  • BEETHOVEN : Sonate n° 9 en la majeur op. 4

À tout juste seize ans, Daniel Lozakovitch a reçu le surnom de « nouveau Menuhin ». Le prodige suédois ne cesse, au fil des années, d'imposer un talent qui magnifie tous les répertoires, de Bach à Bartók, avec une prédilection particulière pour Beethoven. Invité régulier de chefs tels que Valery Gergiev ou Semyon Bychkov, il est aussi un chambriste fabuleux, comme il va le démontrer à la Salle Gaveau. L'avenir est en marche !

 

MŪZA RUBACKYTĖ, piano


D STEINWAY 589


Salle Gaveau - 8 mars 2018 - 20h30

Concertos

  • MALCYS : La Voie Lactée
  • MOZART : Concerto pour piano n° 23
  • CHOPIN : Concerto pour piano n° 1
  • THILLOY : Le Songe d'Eglè op. 225 - création mondiale (composition sur un conte populaire lituanien)
En 2018, la Lituanie fêtera le centième anniversaire du rétablissement de son indépendance. À cette occasion, l'Orchestre de chambre de Lituanie, incontestablement l'une des meilleures formations de ce genre en Europe, rend visite à la Salle Gaveau en compagnie de la pianiste Mūza Rubackytė, virtuose qui a fait de Paris son foyer, et qui offre ici deux partitions emblématiques de son répertoire. Un grand moment de musique pour fêter l'amitié franco-lituanienne.