Alessandro Deljavan


Les Pianissimes


Lundi 18 décembre 2017 à 20h - Couvent des Récollets - 148 rue du Faubourg St Martin - 75010 Paris

Avec une mère italienne et un père iranien, comment s'étonner que ce pianiste ait un tempérament de feu et un caractère original... D'éminents professeurs se sont attelés à canaliser le torrent, Lazar Berman, Dimitri Bashkirov, Dominique Merlet en tête. Des jurys prestigieux ont tenté de cerner ce personnage hors norme, lui décernant quelques prix, au concours américain Van Cliburn notamment. Un beau jour, il donne l'intégrale des Etudes de Chopin en concert et en disque, et c'est d'une telle beauté dévastatrice que la critique et le public en restent sidérés... En ce moment, le pianiste Alessandro Deljavan revisite un autre monument du clavier, les Variations Goldberg de J.S. Bach, en vue d'un futur enregistrement. Nul doute que nous ne sortirons pas de la visite tout à fait indemnes...

Grigory Sokolov


Theâtre des Champs Elysées - 4 décembre 2017 - 20h

Haydn Sonate (divertimento) n° 32 op. 53 n° 4 Hob. XVI:44
Sonate (divertimento) n° 47 op. 14 n° 6 Hob. XVI:32
Sonate n° 49 op. 30 n° 2 Hob. XVI:36
Beethoven 
Sonate n° 27 op. 90
Sonate n° 32 op. 111

Durée du concert
1ère partie : 45mn environ - Entracte : 20mn - 2e partie : 45mn environ

"… sans avoir l’air d’y toucher, Sokolov alterne résonance et son étouffé sur une même note, comme s’il tirait les registres d’un orgue. Et tout cela avec des marteaux sur des cordes ! Il y a sa souplesse de poignet aussi, cet art du trille où l’on a l’impression que même le nombre de battements est calculé. Cette façon de murmurer tout en jouant au fond du clavier, ou de tonner sans être brutal. En un mot, la maîtrise absolue, surhumaine, de quelqu’un qui travaillait encore sur scène une demi-heure avant le début du concert, empêchant le public arrivé en avance d’entrer, et serait capable de démonter et de remonter le piano pièce par pièce."    

Alexandre Tharaud, piano


Album Barbara


Le 29 septembre 2017 dans les bacs

D-DAY: l'album Barbara aujourd'hui dans les bacs! "C'est un hommage à Barbara mais aussi à tous ces chanteurs, cet album leur est dédié." Un grand merci (sans ordre particulier !) à Juliette Binoche, Dominique A, Jane Birkin, Jean-Louis Aubert, Vanessa Paradis, Radio Elvis, Rokia Traore, Renaud Capucon - Violin, Juliette, Albin de la Simone, Hindi Zahra, Guillaume Gallienne, Luz Casal, Bénabar, Camélia Jordana, Tim Dup, Roland Romanelli, Quatuor Modigliani, Michel Portal et toute l'équipe Barbara !

Festival Musique aux Mirabelles


Collégiale Saint-Maur Rue Miss Skinner Hattonchâtel


du 22 au 24 septembre 2017

Le département de la Meuse est, on le sait, une terre chargée d’Histoire. Mais c’est aussi un vivier de talents et d’initiatives qui ne demande qu’à être davantage connu. C’est ainsi que le jeune Festival Musique aux Mirabelles prépare une troisième édition dans le beau village de Hattonchâtel.
Cette édition promet d’être un moment musical de très haut niveau. Artistiquement, l’édition 2017 s’annonce sous les auspices étoilés d’une belle affiche réunissant des musiciens prestigieux et de jeunes talents au devenir brillant, dont le cœur a été conquis par une Meuse non point endormeuse ni endormie, mais enjôleuse et généreuse. Ceci ne mérite-t-il pas d’être mis en avant ? Apporter les joies de la musique, des plus belles, dans un milieu rural qui aspire à ne pas être une friche culturelle, faire mieux connaître un village historique, sa belle église et son cloître, son sublime retable de Ligier Richier, sa vue à couper le souffle, son château de carte postale.

François-Frédéric Guy, piano


D DTEINWAY 588316


Théâtre des Champs Elysées - 21 septembre 2017 - 20h

Kate Lindsey - Baptiste Trotignon, piano


D STEINWAY 589489


Théâtre des Bouffes du Nord - dimanche 17 septembre - 17h

Réduire les distances entre classique et broadway, entre ancien et nouveau monde, entre chant lyrique et jazz…
Au delà des intentions, ce programme est d’abord le résultat d’une rencontre entre deux artistes : Kate Lindsey, chanteuse lyrique dont la carrière est en train d’exploser, qui excelle dans Mozart ou Purcell mais a grandi avec les musiques de Broadway, de Gershwin à Cole porter ; Baptiste Trotignon, pianiste jazz multi-récompensé, qui a partagé la scène avec de grands noms tels que Brad Mehldau ou Tom Harrell, mais qui s’est toujours intéressé au classique et a même composé un concerto pour piano et orchestre créé par Nicholas Angelich.
Ensemble ils ont construit un programme autour des songs de Kurt Weill, de Nanna’s Lied à Trouble Man, en passant par les standards de L’Opéra de Quatre Sous, de Lost in the stars ...
Pour ce voyage en trois langues (anglais, allemand, français) aux prémices du jazz, Baptiste Trotignon a réarrangé les parties de piano et improvisé sur certaines chansons.
Les deux artistes rendent également hommage à trois compositeurs qui, comme Weil, ont émigré aux Etats Unis : Alma Mahler, Zemlinsky et Korngold. De facture classique, ces mélodies ont en commun la mélancolie et l’exacerbation des sentiments.
A l’instar de ces compositeurs qui ont découvert le nouveau monde, les deux interprètes se sont découverts, Kate, chanteuse classique qui traditionnellement met son chant au service des mots et Baptiste, pianiste jazz pour qui le rythme est son ADN.
Leur entente fut immédiate et leurs univers se sont mutuellement enrichis dans une alchimie dont voici le résultat.

 

Alexandre Tharaud, piano


Bösendorfer VIENNA CONCERT 280


Théâtre des Champs Elysées - 16 septembre 2017 - 20h

Les Clefs de l'orchestre Jean-François Zygel


D STEINWAY 594120


Maison de la radio - Auditorium de Radio France - Samedi 16 septembre 2017 - 16h00

A l’occasion des Journées européennes du patrimoine, qui se tiendront les samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017, Radio France ouvre ses portes et propose des concerts gratuits.

La Révolution du Sacre

Igor Stravinsky
Le Sacre du printemps

Orchestre philharmonique de Radio France
Mikko Franck direction

Denis Matsuev, piano


D STEINWAY 604261


Théâtre des Champs Elysées - 13 septembre 2017 - 20h

Beethoven Sonate n° 17 op. 31 n° 2 « La Tempête »
Sonate n° 31 op. 110
Schumann Scènes d’enfants op. 15
Tchaïkovski Méditation op. 72 n° 5
Prokofiev Sonate n° 7 op. 83

Un récital du colosse russe ne se manque pas et celui-ci promet un feu d’artifice dans la Septième sonate de Prokofiev. Mais le digne héritier d’Emil Gilels est également un grand poète du piano classique. Le voici dans les Scènes d’enfants de Schumann – Schumann qui fut l’inspirateur de Prokofiev pour le mouvement lent de sa Septième Sonate – et pour la première fois à Paris au cœur du Beethoven le plus pur et le plus intérieur : La Tempête et l’opus 110.

 

RENCONTRES ARTISTIQUES DE BEL AIR


Chambéry

Edito de Bertrand Chamayou,

Depuis cinq années déjà le Bel-Air Claviers festival est synonyme d'aventure, d'audace, et a su fédérer un public toujours plus nombreux avide de découverte. Ce rendez-vous annuel est un terrain de jeu idéal pour questionner la création musicale, mettre en regard le passé et le présent au travers de la famille des instruments à clavier, à la fois si semblables et si dissemblables, qui nous offrent un répertoire d'une richesse inimaginable.
L'une des grandes particularités de cette édition sera le Bel-Air Orchestra, constitué de chefs de pupitre issus des meilleures formations françaises (Orchestre de Paris, Philharmonique de Radio-France) et de jeunes qui bénéficieront de l'expérience de leurs aînés, le tout placé sous la direction du brillantissime Pierre Bleuse.
L'orchestre clôturera le festival pour un grand concert au théâtre Charles Dullin autour du concerto pour piano ou pour clavecin, mais sera également présent lors de la soirée inaugurale à la cathédrale, accompagnant le grand organiste Michel Bouvard dans le concerto pour orgue de Poulenc; sa présence tout au long de la semaine en faisant un véritable cœur battant de cette édition.
2017 verra le retour d'un bon nombre de fidèles du festival : Jean-Fréderic Neuburger, Yaron Herman, Maude Gratton, Francesco Tristano, François Lambret, Emmanuel Curt, et nous aurons l'honneur d'accueillir pour la première fois d'autres claviéristes exceptionnels : Pierre Hantaï, Michel Bouvard, Daniel Ciampolini…
Le concept inauguré l'année dernière de la "Face B" irriguera la semaine en moments musicaux hors des sentiers classiques - le concert de Yaron Herman ainsi que des événements plus inattendus : l'hommage à Joe Zawinul concocté par Francesco Tristano et qui aura lieu 10 ans jour pour jour après la mort de cette légende du jazz , mais aussi le "synth-tryptique", sorte de grande cérémonie d'ouverture, où la modernité des synthétiseurs et des sons électroniques emplira l'espace de la cathédrale avant de laisser sa place à l'orgue séculaire. À ne pas manquer !
À ne pas manquer également, l'occasion de découvrir à la Cité des Arts la musique de Jean-Frédéric Neuburger, un des plus talentueux compositeurs de sa génération.
Nul besoin de rappeler l'importance de Pierre Hantaï, interprète déjà légendaire, et de dire à quel point sa venue au festival dans le cadre du musée des Beaux-Arts est immanquable.
La journée du samedi sera dédiée au "concerto", cette forme de dialogue entre un ou plusieurs solistes et un orchestre. "Concertinos" le matin, à mi-chemin entre la musique de chambre et le répertoire concertant, "Concertos" le soir, car il s'agira d'un grand concert symphonique. Ces deux programmes complémentaires s'articuleront autour du clavecin de Maude Gratton, et du piano (moi-même en l'occurrence) pour un superbe florilège de musiques du 20ème siècle (Chostakovitch, Falla, Britten, Bartok, Janacek, etc) dont nous pouvons admirer désormais avec un certain recul l'infinie richesse et la diversité de couleurs et d'inspirations qui l'ont parcouru.