Atelier Regie Pianos


Sébastien Jouanne



Tout en douceur


Après enregistrement salle colonne

Patrick Parent



FESTIVAL ROSA BONHEUR


S6 YAMAYA, D STEINWAY

du 24 juillet au 20 septembre 2020


Château Rosa Bonheur

Ce festival est le fruit d’une rencontre avec Katherine Brault, mémoire vivante de Rosa Bonheur et propriétaire de ce domaine sublime, ainsi qu'avec Lou Brault, sa fille, mon amie et acolyte dans cette folle aventure. En réponse à une demande à la fois sociétale et culturelle, nous avons construit la programmation des dix-huit concerts du festival dans l'urgence.

Bien entendu, le projet existait depuis longtemps dans les grandes lignes et l’évidence d’une programmation consacrée à la création artistique féminine chez Rosa Bonheur n’a jamais fait de doute. Aujourd’hui la musique est un des domaines artistiques les plus en retrait en matière d’égalité et de visibilité et seulement 2% des œuvres jouées en France sont écrites par des compositrices. Et pourtant des chefs-d’œuvre existent. Encore faudrait-il qu'ils soient joués...

Ce festival veut proposer un éclairage résolument tourné vers la création musicale féminine. Pour fabriquer cette programmation, j’ai sollicité mes amis musiciens qui ont tous répondu présent, afin de faire découvrir au public ces œuvres parfois inédites, injustement oubliées de l’histoire de la musique. Je les en remercie infiniment.

Les programmes incluent bon nombre d’œuvres de compositeurs parce que l’histoire des compositrices ne peut se détacher de celle de leurs homologues masculins, et je nourris l’espoir qu’un jour viendra où les compositrices pourront être interprétées sans que la notion de genre puisse justifier des programmes dédiés à leur découverte.

En 1865, Rosa Bonheur est la première femme artiste à recevoir la Légion d’honneur des mains de l’Impératrice Eugénie, qui voulait ainsi démontrer que « le génie n’a pas de sexe », maxime qui illustre à merveille le message que nous souhaitons porter avec le Festival Rosa Bonheur.

Héloïse Luzzati, codirectrice artistique

Jean-François Zygel, piano


Bösendorfer 280

Festival de Boucard - Château de La Verrerie, Oizon (18) - 5 août 2020 -21h15

Récital d’improvisation

« C'est quand même une drôle d'histoire, l’improvisation. Le public ne sait pas ce qu’il va entendre et l’improvisateur ne sait pas ce qu’il va jouer...

Quand on improvise, il faut être à la fois à son affaire et ailleurs, comme dédoublé. Il faut guider, conduire, construire au moment même où l'on joue ; et en même temps lâcher prise, laisser quelque chose s'établir entre le soi de la surface et le soi des profondeurs.

J'ai remarqué que ce qui se passe juste avant un concert est toujours très important. Ce que j'ai mangé, ce à quoi j'ai rêvé, si je suis triste ou plein d'énergie, les musiques que j'ai entendues, les personnes que j'ai rencontrées, les amis auxquels j'ai pensé.

Déjà quand j'avais 8 ans, 9 ans, que mon père surveillait si je travaillais bien mon piano, en fait la plupart du temps j'improvisais. Mon père pensait que je travaillais mon piano… c'était plutôt mon imagination que je travaillais !" - Jean-François ZYGEL

Plus tard, j'en ai fait un métier. J'ai pris l'habitude d'aller de ville en ville, de salle en salle, de pays en pays, sans partitions, sans programme, avec seulement mes sensations et mes sentiments du moment… »

Festival Jazz à Nice 2020


D 749 STEINWAY

Scène de Verdure 17 au 21 juillet 2020

Orchestre Philarmonique de NIce
Liz MC Comb et Orchestre Philarmonique de Nice
André Cecarelli
NJO
Belmondo Quintet

RENCONTRES MUSICALES D'EVIAN


D 225 Steinway - Steinway B

Technicien accordeur Michaël Bargues


LA GRANGE AU LAC

L’absence de public en salle invite naturellement à modifier la logique habituelle de production de concert et à privilégier une approche différente, plus intime et plus visuelle. Le programme proposé s’appuie néanmoins sur plusieurs des temps forts prévus initialement, certains étant naturellement adaptés.
Cette édition unique débutera ainsi avec un concert chorégraphié et dansé par Agnès Letestu accompagnée par Florent Melac dans une scénographie de Jeremy Demester sur la musique de Ravel et son quatuor à cordes, interprété par le Quatuor Modigliani, co-directeur artistique du festival.

Cette semaine de musique de chambre verra également Sergey Khatchatryan célébrer Beethoven et ses trios avec piano, accompagné de sa sœur Lusine et du violoncelliste Narek Haknazaryan

Beethoven toujours avec le Quatuor Ébène qui poursuit son intégrale remarquée des quatuors à cordes. Gautier Capuçon, Beatrice Rana et Paul Meyer pour un programme chambriste à géométrie variable. Gautier Capuçon et le Quatuor Modigliani remonteront sur le plateau accompagnés cette fois par Bertrand Chamayou et Yann Dubost pour une Schubertiade autour de deux pièces mythiques : le quintette la Truite et le quintette à deux violoncelles.

Au cœur des valeurs du festival, les « rencontres » seront enfin plus que jamais à l’honneur avec la réunion inédite de Liya Petrova, Alexandre Kantorow, Antoine Tamestit et Bruno Philippe qui partageront la scène dans de multiples formations et autour de la musique de chambre de Brahms notamment.

« En 2014, nous avons décidé de rendre une Grange au Lac trop longtemps désertée, au public et aux musiciens. En 2020, nous ne pouvions nous résoudre à ce qu’elle reste muette aussi longtemps. Nous ne pouvions nous résoudre non plus à ne pas prendre d’initiative pour permettre à tous ceux qui servent la musique de continuer à la rendre vivante et, tout simplement, à exercer leur profession. C’est le rôle premier d’une institution musicale.

Les Rencontres Musicales d’Évian 2020 se tiendront donc, réinventées pour l’occasion. Nous en remercions d’ores et déjà vivement tous les acteurs : artistes, techniciens, préparateurs d’instruments, réalisateurs, cadreurs, preneurs de son, communicants, personnels administratifs, logisticiens et bien sûr nos partenaires, sponsors et mécènes sans qui cet événement ne pourrait exister. Merci également au public de la Grange au Lac dont la fidélité a renforcé notre détermination. »

Laurent Sacchi, Président, Alexandre Hémardinquer, Directeur & Philippe Bernhard, Directeur Artistique de La Grange au Lac.

L’émission "Le grand atelier", de Vincent Josse


Alexandre Tharaud

France Inter le 15 mars entre 15h e 17h

Alexandre Tharaud estime qu'on ne parle pas assez du travail des accordeurs. C'est pourquoi le pianiste nous emmène dans l'atelier de l'un d'eux, Cyril Mordant, à Saint Maur Des Fossés, chez "Régie Pianos".   Rendez-vous avec eux dimanche, 15h, sur France Inter.

Vincent Josse

FESTIVAL PRINTEMPS DES ARTS DE MONTE-CARLO


Bösendorfer Vienna concert 280

Technicien concert : Pascal Guerbois


13 et 14 mars 2020 la suite annulée

UN FESTIVAL DE MUSIQUE, DE DANSE ET D’IMPRÉVUS POUR TOUS !

Vous aimez la musique ? Vous aimez la danse ? Vous aimez le clavecin ? Vous aimez le Québec ? Vous aimez la musique et la danse de Bali ? Le Festival 2020 est fait pour vous ! Nous vous proposons également — Des sculptures dans Monaco — Un voyage surprise — Un workshop pour ceux qui s’intéressent aux nouvelles technologies musicales — Des concerts à Beaulieu-sur-Mer, Beausoleil, Grasse, Menton et Nice
www.printempsdesarts.mc

Chick Corea - Christian McBride - Brian Blade


Fazioli F278 6425400

Technicien concert François Xavier Soulard


Philarmonie Salle Boulez - 2 mars 2020 - 20h30

  • Chick Corea, piano
  • Christian McBride, contrebasse
  • Brian Blade, batterie
Chick Corea – dont le nom brille en lettres d’or dans la légende du jazz – révèle toute l’étendue de son talent rayonnant à la tête d’un trio classieux, mené avec le contrebassiste Christian McBride et le batteur Brian Blade.

Pianiste d’une expressivité éblouissante, en activité intensive depuis un demi-siècle, Chick Corea compte parmi les figures majeures du jazz américain. Ayant enregistré de nombreux albums, en solo ou en groupe, il s’est particulièrement illustré dans les sphères du jazz-rock et du style fusion – mêlant jazz, rock et musiques latines. Il approche aujourd’hui du cap des 80 ans mais fait preuve d’une vivacité toujours aussi exemplaire et enchaîne les projets sans faiblir. Rien ne semble pouvoir endiguer son flux musical. On le retrouve ici aux côtés du contrebassiste Christian McBride et du batteur Brian Blade, deux autres pointures de la scène jazz américaine : un trio d’élite dont on peut mesurer la prestance avec Trilogy, superbe album live paru en 2013.  

Trio Viret / Jim Black Alasnoaxis


Concert annulé

Radio france Studio 104 - 14 mars 2020 - 20h30

Trio Viret
« Ivresse »
Jean-Philippe Viret contrebasse
Edouard Ferlet piano
Fabrice Moreau batterie

​Jim Black & AlasNoAxis
Chris Speed saxophone ténor
Ilmar Jensson guitare
Jim Black batterie et électronics
Skull Sverrisson basse

Deux fois vingt ans en une seule soirée ! Vingt ans de plaisir du jeu, d’interaction ludique et lyrique pour le Trio Viret, authentique triangle équilatéral. Vingt ans d’expériences et de groove sauvage pour le quartette AlaxNoAxis, réuni autour du batteur Jim Black : comme un précipité new-yorkais des scènes alternatives de Seattle (où est né le saxophoniste) et de Reykjavik (d’où sont originaires le guitariste et le bassiste).