Miroslav Kultyshev, piano


SALLE GAVEAU - Mardi 28 Mai 2019 - 20h30

Bach, Schumann, Debussy, Liszt/Busoni: Plénitude et exaltation

Debussy : 12 Études L. 136

SchumannKreisleriana op. 16

Liszt/Horowitz : Rhapsodie Hongroise n°19

 

Voici un programme d'une diversité passionnante et parfois contrastée. Si la première partie permettra au pianiste russe de déployer son art incomparable de coloriste et son instinct poétique admirable dans les climats (mais aussi la rigueur d'écriture trop souvent oubliée) de Debussy, les Kreisleriana sont animés de toute l'exaltation hallucinée et inquiète du dernier Schumann. La Rhapsodie hongroise n° 19 de Liszt remaniée par Horowitz offre enfin l’occasion d'une pyrotechnie renversante. Rien qui effraie Miroslav Kultyshev, aussi impressionnant techniquement que fascinant musicalement.

 

Kun Woo Paik, piano


D 261 STEINWAY


salle Gaveau - 22 mai 2019 - 20h30

CHOPIN

Impromptu n° 2 Op. 36 en fa# mineur

Nocturnes :
n°5 Op. 15 n°2, n°7 Op. 27 n°1, n°4 Op. 15 n°1 , n°13 Op. 48 n°1, n°16 Op. 55 n°2 , n°10 Op. 32 n°2

Polonaise-Fantaisie Op. 61 en la bémol Majeur

Valses :
Op. 34 n° 3, Op. 70 n° 1,  Op. 18 n° 1

Ballade n°1 Op. 23 en sol mineur
Kun Woo Paik a donné son premier concert à l’âge de 10 ans dans le Concerto de Grieg, aux côtés de l’Orchestre National de Corée. À 15 ans, il part à New-York pour étudier avec Rosina Lhevinne à la Juillard School. Il suivra aussi les classes d’Ilona Kabos à Londres, de Guido Agosti en Italie et travaillera avec Wilhelm Kempff. Sa carrière internationale commence véritablement par un récital au Lincoln Center de New-York ( Intégrale de l’œuvre pour piano de Ravel) et des débuts avec orchestre à Carnegie Hall.

Depuis, Kun Woo Paik a collaboré avec les plus grands chefs ( Zubin Mehta, Lorin Maazel, Mariss Jansons, Long Yu, Sir Neville Marriner, Eliahu Inbal, Wolfgang Sawallisch, Jiri Belohlavek, Vladimir Jurowski, Dimitri Kitaenko, Paavo Järvi, Ivan Fischer…) et les orchestres les plus prestigieux ( Philharmonique de New York, Philharmonique de Saint-Pétersbourg, BBC, Symphonique de Londres, Paris, National de France, Symphonique de Berlin, Philharmonique d’Oslo, Rotterdam, RAI de Turin, English Chamber, Philharmonique de Varsovie…

Ses récents engagements l’ont notamment conduit à Carnegie Hall, à La Scala, à Saint-Pétersbourg pour une intégrale des Concertos de Rachmaninov, à Tokyo, Pékin, Shanghai… et à participer à de nombreux Festivals en France, Italie, Espagne… Kun Woo Paik a enregistré de très nombreux disques : Scriabine, Liszt, Moussorgski, Rachmaninov (intégrale des Concertos). Son intégrale des Concertos de Prokofiev a été saluée d’ un Diapason d’Or de l’année et par le Prix de la « Nouvelle Académie du Disque ». Il également enregistré Chopin ( Intégrale de l’œuvre pour piano et orchestre), et Fauré (Decca), ou une intégrale des Sonates de Beethoven. Plus récemment, il a dédié à Schubert un enregistrement publié par Deutsche Grammophon. Son prochain disque à paraître est consacré aux Mazurkas de Chopin.

Olivier Cavé, piano


STEINWAY D 530


SALLE GAVEAU - Mardi 21 Mai 2019 - 20h30

Clementi : Sonate op. 13 n° 6

Scarlatti : Sonates Kk.239, Kk.425 & Kk.394

Mozart : Sonate n° 11 K.331 « Alla Turca » 

Beethoven : Sonate n° 26 « Les Adieux »
Sonate n° 31

 

Ce programme passionnant dresse, pourrait-on dire, les portraits des quatre génies qui posèrent les fondations de la littérature pour piano. Imagination sonore foudroyante chez Scarlatti, lyrisme aux couleurs aveuglantes chez Mozart, union de la rigueur et de la fantaisie chez Haydn ou, enfin, contrepoint quasi-métaphysique chez Beethoven, toutes ces pages trouvent en Olivier Cavé un interprète inspiré, virtuose doublé d’un poète élégant et sensible.

 

 

 

Catégories et prix

CategoriesPrixPrécisions  

Première

55.00 € placement numéroté  

Deuxième

38.00 € placement numéroté  

Troisième

22.00 € placement numéroté

* placement libre :
vous ne choisissez pas votre place à l’avance mais la zône où vous pourrez vous assoir (en surbrillance lorsque vous passez la souris dessus)

     

Les grands pianistes chinois de demain


Théâtre des Champs Elysées - Samedi 25 mai 2019 - 20 h

Ces dernières années ont vu l’émergence sur la scène internationale d’une nouvelle génération de pianistes chinois, pour certains très célèbres. Mais d’autres sont là, soutenus par l’Académie France-Chine. Créée par Zhu Xiao-Mei, l’Académie a vocation à permettre à de jeunes artistes chinois d’approfondir leur art en s’immergeant au cœur des cultures française et européenne. De grandes découvertes en perspective !

Carrie-Ann Matheson, piano


STEINWAY D 261


SALLE GAVEAU - Mardi 14 Mai 2019 - 20h30

De FallaSiete canciones populares españolas

Mompou : Combat del somni

ObradorsSiete canciones clásicas españolas

Guastavino : Las nubes

Revueltas : Cinco canciones para niños y dos profanas

Sélections de chansons sud-américaines

 

« Star » des scènes d'opéra, le grand ténor mexicain est aussi un mélodiste d'exception : rien de surprenant, si l'on considère son amour immodéré des textes, sa capacité unique à les exprimer avec une sincérité et une musicalité admirables. Dans des chefs-d’œuvre en langue espagnole, Rolando Villazón fera briller tout le soleil d'une latinité irrésistible.

 

Philippe Bianconi, piano


STEINWAY D 530


SALLE GAVEAU - Mardi 15 Mai 2019 - 20h30

Schubert : Sonate n° 20 en la majeur D.959

Schumann : Cinq variations posthumes, Fantaisie op. 17.

 

Dans des pièces de proportions aussi vastes que la Sonate D.959 de Schubert (son avant-dernière) ou la Fantaisie op. 17 de Schumann, il faut un maître du clavier doublé d’un poète des sentiments humains : on ne saurait rêver meilleur guide que Philippe Bianconi pour explorer deux chefs-d’œuvre absolus d’une insurpassable complexité tant musicale qu’expressive.

 

 

Boris Berezovsky piano


D 261 STEINWAY


Théâtre des Champs Elysees - lundi 25 juin 2019 - 20h30

Rachmaninov Transcriptions pour piano
Bach-Rachmaninov  Partita pour violon n° 3 (Prélude)
Mendelsshon-Rachmaninov Scherzo - Le songe d’une nuit d’été 
Schubert-Rachmaninov  Le Petit ruisseau 
Kreisler-Rachmaninov  Liebeslieb
Tchaikovski-Rachmaninov  Berceuse
Rachmaninov Sonate n° 2 op. 36
Scriabine Deux poèmes op. 32, Sonate n° 4 op. 30
Fragilité op. 51 n° 1, Caresse dansée op. 57 n° 2, Désir op. 57 n° 1
Sonate n° 5 op. 53 , Trois dernières études op. 65 n° 1, n° 2 et n° 3
Sonate n° 9 op. 68 « Messe noire »

Anne Queffélec, piano


D 671 STEINWAY


salle Gaveau - 13 avril 2019 - 16h00

Maurice Ravel, Ma Mère l’Oye, suite

Wolfgang Amadeus Mozart, Concerto pour piano n° 21

Igor Stravinski, Pulcinella

Concert de Monsieur Croche


SAISON 2 - 2019-2020


Salle Gaveau

Chers amis !
Nous sommes très heureux et heureux de vous présenter la nouvelle saison des Concerts de Monsieur Croche à la Salle Gaveau !
Les abonnements sont disponibles à l'achat dès à-présent.
Ils sont souples, commencent à quatre concerts seulement et vous permettront de faire des économies de 20 à 30% en bénéficiant d'un service personnalisé et des programmes gratuits !
Les abonnements sont disponibles dans toutes les catégories, y-compris notre nouveau tarif -28 ans.
Cette saison a ses fidélités, vous le constaterez, et s'ouvre sur de nouveaux artistes merveilleux, à la musique de chambre... et même à la mandoline !
Nous espérons que cette programmation vous plaira !
Aidez-nous, partagez ce post pour nous permettre de lancer notre campagne d'abonnements !
Et aussi, réagissez, donnez-nous votre avis.
https://concertsdemonsieurcroche.com/concerts-de-monsieur-croche-saison2019-2020/

Clara & Robert Schumann : Marie Vermeulin, piano


Bösendorfer Vienna Concert 280



CD, annonce. Clara & Robert Schumann : Marie Vermeulin, piano (1cd PARATY). Enregistré par Hugues Deschaux, le présent album confirme la sensibilité suggestive de la pianiste Marie Vermeullin qui signe ici son 2è cd chez le label Paraty. Symptôme de notre époque en mal (justifié) d’égalité et de parité, l’interprète inspirée, met dans la balance à égalité, l’écriture pianistique de Clara et de Robert Schumann, couple à la ville comme à la scène… mais à la différence de maintenant, c’est la pianiste renommée Clara qui était plus connue que son mari de compositeur. Voilà un programme qui pourrait être repris dans tous les festivals de France et de Navarre pour répondre à la question délicate de la parité et du …talent, car Clara (Soirées musicales opus 6 de 1836) est loin de démériter face à l’éloquence ambivalente, une face Eusébius, l’autre Florestan / entendez contemplative / fougueuse-, de Robert.