Cyril Mordant


Technicien concert


Atelier Régie Pianos

Denis Pascal, piano, Alexandre, Aurélien


D STEINWAY

Technicien concert


SALLE GAVEAU - 24 janvier 2020 - 20h30

Voilà une « affaire de famille » en musique comme on aimerait en voir plus souvent. Nos fidèles connaissent les qualités éminentes de Denis Pascal et d'Aurélien Pascal : le premier est un pianiste d'exception, le second l'une des étoiles les plus brillantes de la nouvelle génération du violoncelle français. Se joint à eux Alexandre Pascal, jeune violoniste que le monde musical surveille attentivement. À eux trois, ils restitueront à Beethoven sa puissance expressive, à Schubert sa clarté de construction trop souvent négligée et, enfin, à Brahms la perfection d'écriture pourtant chaleureuse. Ils déploieront la poésie et l'éloquence sans afféterie caractérisant « les Pascal ».

Programme

  • Brahms : Trio n° 1
  • Beethoven : Trio n° 3
  • Schubert : Trio n° 2 op. 100

Interprètes

  • Alexandre Pascal, violon
  • Aurélien Pascal, violoncelle
  • Denis Pascal, piano
 
 

Michaël Bargues


Technicien concert

Grange au Lac - Accord Denis Pascal salle Gaveau

Michel Dalberto, piano


Salle Gaveau - 11 décembre 2019 - 20h30

Année après année, Michel Dalberto justifie sa réputation de pianiste d'exception, sa technique éblouissante se mettant au service d'une poésie sans cesse renouvelée. Du souffle puissant de Schubert à la virtuosité presque inhumaine de Liszt, de la perfection pourtant passionnée de Brahms aux ténèbres étouffantes de Schumann, le pianiste français démontrera une nouvelle fois la hauteur d'inspiration qui le caractérise.

Programme

  • SCHUBERT : Sonate n° 15 D.840 « Reliquie »
  • SCHUMANN : Kreisleriana op. 16
  • BRAHMS : 6 Klavierstücke op. 118
  • LISZT : Études d’Exécution transcendante S.139 : n°10 en fa mineur, n° 11 « Harmonies du soir » & n° 12 « Chasse-neige ».

Emile Naoumoff, Piano


SALLE GAVEAU - 22 janvier 2020 - 20h30

Émile Naoumoff est pianiste et compositeur. Son jeu si particulier en témoigne, avec une manière unique d'éclairer les oeuvres "de l'intérieur". Le programme qu'il nous propose à cet égard est particulièrement excitant.

Emile Naoumoff est né à Sofia dans une famille de musiciens. À huit ans, il est auditionné à Paris par Nadia Boulanger. Il deviendra son dernier élève, de 1970 à son décès en 1979. C'est grâce à Nadia Boulanger qu'il aura l'occasion de rencontrer et de travailler avec Clifford Curzon, Igor Markevitch, Gaby et Robert Casadesus, Nikita Magaloff, Jean Françaix, Leonard Bernstein. En 1971, il n'a que neuf ans quand il écrit son premier concerto pour piano et cordes, qui fut donné en concert en 1972 sous la direction deYehudi Menuhin.

Il a treize ans lorsqu'il entre au CNSMP en 1975. Il y suit les cours de piano de Lélia Gousseau et étudie la musique de chambre avec Geneviève Joy-Dutilleux. En 1978, il obtient ses premiers prix à l'unanimité avec les félicitations du jury. Il suit également les cours de Pierre Dervaux à l’École normale de musique de Paris et obtient également plusieurs prix, dont la médaille de la Ville de Paris et le prix de composition de l'Académie des Beaux-Arts.

Adolescent, il joue à la Philharmonie de Berlin, plus tard il est invité au Musikverein de Vienne, au Concertgebouw d'Amsterdam, au Théâtre des Champs-Élysées et dans toute l'Europe. Depuis de longues années, il poursuit une carrière internationale, donnant régulièrement des récitals dans le monde entier et participant à de très nombreux festivals. Ses œuvres sont éditées par Schott (Mayence). Par ailleurs, il a dirigé une collection d'éditions critiques chez Van de Velde (Paris).

Émile Naoumoff est aujourd’hui professeur titulaire à l'Université d'Indiana à Bloomington.

Jeanne Cherhal


STEINWAY B - DU1E3

Technicien concert David Magnin


Folies Bergère - 3 décembre 2019 - 20h

Elle n’est pas de celles qui se contentent de suivre la voie toute tracée. Au contraire : elle se réinvente au gré de virages dont elle seule a le secret.

Fin 2017, après près de quatre ans de tournée, Jeanne Cherhal décide de s’absenter, avec l’espoir de pouvoir s’adonner à quelques plages vacantes. Mais son piano la rappelle presqu’aussitôt. Et puis, il y a ces 40 ans qui lui inspirent des « mots-bilan » (un bilan pour le moins heureux, épanoui). 40 ans : « ce beau point d’équilibre entre ce qu’on a déjà accompli et tous les possibles encore à venir ». On l’aura compris : à peine revenue de ses trois tournées successives, Jeanne Cherhal se sent convoquée par un nouvel album. Elle entreprend d’écrire une chanson par mois jusqu’à ce que… l’album s’en suive. Elle appelle ça ses « aquariums » : partir seule une semaine par mois (La Réunion, le sud de la France, l’Auvergne…) et revenir chaque fois avec un morceau. Et les voilà ces dix nouveaux titres : elle en signe les arrangements et en confie la réalisation à Seb Hoog. Le disque est enregistré entre Paris et Los Angeles où elle pourchasse ses rêves en sollicitant deux batteurs qu’elle admire et un chœur gospel sous le soleil californien.

Alors voilà : c’est reparti. Elle a hâte, tellement hâte. C’est un retour en groupe, avec deux pianos qu’elle souhaite voir jouer en même temps, en traque d’une « sorte de transe ». Au programme : être libre de défier les formats, plus que jamais, s’astreindre à être toujours plus surprenante… Cette tournée promet d’être très « musicale », selon ses vœux, même s’il n’est pas question de laisser sa voix en coulisses, bien au contraire. Jusqu’où ira-t-elle ? Réponse le 3 décembre 2019

Françoise Thinat, piano


D 282 BECHSTEIN

Salle Gaveau - 4 décembre 2019 - 20h30

  • Gabriel Fauré
    Thème et variations
  • Claude Debussy
    Six derniers Préludes
  • Jacques Lenot (né en 1945)
    Six nocturnes
    Création mondiale. Œuvres dédiées à Françoise thinat et ses élèves de l'Ecole normale
  • Frédéric Chopin
    24 Préludes Op.28

Disciple de Marguerite Long et Yvonne Lefébure, Thinat est l'une des vraies gloires du piano français.  Elle est une personnalité malicieuse à n'en plus finir, pédagogue souriante, d'une intelligence et d'une culture effervescentes, Thinat : une grande musicienne et une grande personnalité de la musique française.

Pianiste engagée au service de la musique française et de la musique de son temps, elle a entre autres créé la Sonate pour piano de Jean Barraqué, l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la musique du XXe Siècle. Françoise a toujours privilégié dans le domaine de la musique contemporaine des choix d'excellence de profonde amitié à l’image de celle qui la liait à Jean Barraqué, à Claude Vivier et qui la lie à Jacques Lenot, dont elle créera au cours de ce récital aux Concerts de Monsieur Croche six des 18 Nocturnes " dédiés aux élèves de Françoise Thinat à l'École Normale de Musique".

Françoise Thinat a aussi défendu le patrimoine de la musique française en jouant et enregistrant la musique de compositeurs tels que Guy Ropartz, Déodat de Séverac ou Paul Dukas. Françoise Thinat se produit régulièrement en concert en Europe, aux États-Unis, au Canada, au Japon, en Corée.

En 1994 Françoise Thinat a créé le Concours international de piano d'Orléans qu’elle a présidé jusqu’à tout récemment, et a longtemps enseigné à l'École normale de musique de Paris, au conservatoire de Toulouse, au conservatoire d'Orléans. Elle est membre de différents jurys de concours internationaux et donne chaque années des cours d’interprétation à l’étranger.

Françoise a maintenant quitté la direction effective du Festival d’Orléans ; elle a aussi quitté l’École Normale de Musique. Elle s’est lancée dans une nouvelle aventure avec Galaxie-Y, un « (…) message d’espoir et d’amitié, avec comme double objectif la diffusion du message philosophique des “jatekok” de György Kurtag et la rediffusion de textes pianistiques français du XXe siècle.”

Françoise Thinat  donnera ce récital au profit du Fonds de dotations GALAXIE.Y qu’elle a créé.

 

Jason Moran + Kenny Barron


D STEINWAY SEINE MUSICALE

La Seine musicale - 18 novembre 2019 - 20h00

JASON MORAN + KENNY BARRON 

 Le premier enregistrement de JASON MORAN en tant que leader, Soundtrack to Human Motion, a été publié en 1999 avec de très bonnes critiques. Ben Ratlif du New York Times l’a nommé le « Meilleur Album de l’Année » et l’Association de Journalistes de Jazz l’a récompensé du « Meilleur Premier Enregistrement ». L'année suivante, Facing Left, établit le trio ‘The Bandwagon’ avec le bassiste Tarus Mateen et le batteur Nasheet Waits, et a incité JazzTimes Magazine à déclarer cet album comme étant sans conteste « un classique ». Moran a augmenté le trio pour son troisième album Blue Note, ‘Black Stars’, ajoutant l’icône d’avant-garde Sam Rivers, à l’aise aussi bien au saxophone, à la flûte ou au piano. Depuis 2000, Moran et son trio The Bandwagon ont enchanté le public partout dans le monde sur des scènes d’exception. Moran a également joué avec de nombreux artistes de renom tels que Charles Lloyd et Dave Holland.

        C’est par de multiples caractéristiques, dont sa capacité à hypnotiser le public, son jeu élégant, ou ses mélodies sensibles, que Kenny Barron a inspiré le Los Angles Times à l’appeler « l’un des meilleurs pianistes de jazz du monde ». Il est pour Jazz Weekly « le pianiste le plus lyrique de notre époque ». Comme beaucoup d’autres grands musiciens, Kenny Barron est né à Philadelphie, en 1943. À l’adolescence, il intègre l’orchestre de Mel Melvin, pour qui il commence à jouer professionnellement. Son frère, Bill Barron, saxophoniste, fait aussi partie de ce groupe local. Barron remporte régulièrement les honneurs des critiques et des lecteurs de jazz, notamment Downbeat, Jazz Times. En 2005, il a été intronisé au American Jazz Hall of Fame et a remporté la récompense du MAC Lifetime Achievement. Il a été six fois lauréat du prix du meilleur pianiste de l'Association des Journalistes de Jazz. Qu'il joue en solo, en trio ou en quintette, Kenny Barron est reconnu dans le monde entier comme un maître de la performance et de la composition.

Alexander Malofeev, piano


D 261 STEINWAY

Technicien accord Michael Bargues


Salle Gaveau - 19 novembre 2019 - 20h30

Alexander Malofeev est à peine âgé de 18 ans et mène déjà une carrière dans les principales salles du monde. Depuis qu'il a été couronné en 2014 au Concours Tchaïkovski pour jeunes pianistes puis en 2016 au Concours pour jeunes pianistes « Grand Piano Competition », le prodige russe a été propulsé sur le devant de la scène. Mais ces exploits ne doivent pas cacher le principal : Alexander Malofeev met ses immenses moyens au service de ses interprétations et non l'inverse. Construit mais puissant dans Beethoven, d'une largeur sonore impressionnante dans Rachmaninov, coloriste dans Balakirev, lyrique dans Tchaïkovski et percussif dans Prokofiev, il pare chaque partition de sa couleur propre et de sa poésie spécifique.
Programme
- Beethoven : Sonate n° 23 « Appassionata »
- Rachmaninov : Sonate n° 2
- Balakirev : Islamey
- Tchaïkovski : Andante maestoso (Casse-Noisette, arr. M. Pletnev)
- Tchaïkovski : Dumka, C Minor, Op. 59
- Prokofiev : Sonate n°7

Le jour et la nuit du piano


D 407 STEINWAY, D 671 STEINWAY

Technicien concert Michaël Bargues


Theâtre des Bouffes du Nord - Dimanche 17 novembre 2019 de 11h à 23h

Cette journée d’exception verra défiler les plus illustres pianistes du moment. De Juliette à Baptiste Trotignon, en passant par Bojan Z ou encore Thomas Enhco, le théâtre des Bouffes du Nord sera le point culminant du festival, puisque présentant sous un format exceptionnel les pianistes les plus en vue du territoire français.

Déroulé précis de la journée :

Matinée : de 11h à 13h30

Armel Dupas
Pierre Christophe
Sophia Domancich
Thomas Enhco

• Après-Midi : de 15h à 19h

Edouard Ferlet
Alain Jean-Marie
Franco d’Andrea
Bojan Z
Fred Nardin
Juliette

• Soirée : de 20h30 à 23h

Philippe Cassard
Baptiste Trotignon
« pianiste(s) surprise »