SCARLATTI 555 Night Fever


D STEINWAY


Maison de la radio - Auditorium - samedi 26 octobre 20h30

Point d'orgue de l'aventure Scarlatti et de la diffusion de l'intégralité des 555 sonates sur France Musique du 11 février au 25 octobre 2019, cette soirée convie les aficionados à fêter les 334 ans de Domenico en compagnie de musiciens de tous horizons. Classique, jazz, électro... Scarlatti sur tous les tons et sous toutes les formes. Un concert inédit et décoiffant !



SCARLATTI 555 Night Fever

Avec Karol Beffa, piano ; Carole Cerasi, clavecin ; Bertrand Cuiller, clavecin ; Lucas Debargue, piano ; Thomas Enhco, piano et David Enhco, trompette ; French Fuse, duo électro ; Isabelle Georges, claquettes ; Karine Gonzalez, danseuse de flamenco ; Kazuya Gunji, clavecin ; Frédérick Haas, clavecin ; Julien Martineau, mandoline avec Adélaïde Ferrière, marimba et Vanessa Benelli Mosell, piano ; Sélim Mazari, piano ; Le Duo Mélisande : Sébastien Llinares et Nicolas Lestoquoy, guitares ; Karol Mossakowski, orgue ; Giulia Nuti, clavecin ; Anne Queffélec, piano ; Mario Raskin, clavecin ; Basha Slavinska, accordéon ; Kenneth Weiss, clavecin ; Quatuor XASAX, quatuor de saxophones ; Paolo Zanzu, clavecin et son ensemble Le Stagioni.

Andy Emler & guests, Jazz sur le vif


Fazioli 278


Maison de la radio - Studio 104 - Samedi 12 octobre 2019 20h30

Trente ans d’aventures : Andy Emler souffle les bougies de son MegaOctet, en deux temps. Entre écrit et improvisé, A Moment for… met en scène ses neuf flamboyants solistes. En seconde partie, Just a Beginning convie à leur côté trois anciens de la formation, Nguyên Lê, Thomas de Pourquery et Médéric Collignon, pour un voyage ludique dans l’histoire de l’orchestre. De l’art de pratiquer très sérieusement la musique la plus drôle du monde.

Andy Emler Megaoctet
« A Moment For… »

Andy Emler piano, compositions
Claude Tchamitchian contrebasse
Eric Echampard batterie
François Verly percussions
Laurent Blondiau trompette
Laurent Dehors saxophone tenor
Guillaume Orti saxophone alto
Philippe Sellam saxophone alto
François Thuillier tuba

Andy Emler & Guests
« Just A Beginning » 

Andy Emler piano, compositions
Nguyên Lê guitare
Thomas De Pourquery voix, saxophone alto
Médéric Collignon voix, cornet
Claude Tchamitchian contrebasse
Eric Echampard batterie
François Verly percussions
Laurent Blondiau trompette
Laurent Dehors saxophone tenor, saxophone soprano et clarinette
Guillaume Orti saxophone alto et soprano
Philippe Sellam saxophone alto
François Thuillier tuba

Orchestre Amadeus Denis Pascal, Piano, Agnieszka Duczmal, Direction


SALLE GAVEAU - Mardi 15 Octobre 2019 - 20h30


Programme

  • Mozart : Divertimento
  • Chopin : Concerto pour piano et orchestre n° 2 op. 21
  • Tansman : Variations sur un thème de Frescobaldi
  • Górecki : Concerto notturno pour violon et orchestre

Interprètes

  • Denis Pascal, piano
  • Jarosław Żołnierczyk, violon
  • Orchestre de chambre Amadeus de la Radio Polonaise
  • Agnieszka Duczmal, direction
 

Musique aux Mirabelles


Concert classique et musique pour tous


Collégiale Saint-Maur Hattonchâtel 20, 21, 22 septembre 2019

Concert de Sélim Mazari, piano solo

Das Kapital / Bojan Z Trio, N. Wogram


Fazioli F278


Maison de la radio - Studio 104 - 21 septembre 2019 - 20h30

Pour ce concert d’ouverture de saison, en double plateau européen, Bojan Z réunit trois partenaires de choix : le tromboniste allemand Nils Wogram, le batteur Arnaud Dolmen


et le contrebassiste français Thomas Bramerie. La musique d’Hanns Eisler, les chants de Noël, le patrimoine hexagonal : tout est bon pour le trio franco-germano-danois Das Kapital, passé maître dans l’art de polliniser pour faire son miel.

Das Kapital
Edward Perraud batterie
Hasse Poulsen guitare
Daniel Erdmann saxophone

Bojan Z Trio avec Nils Wogram
Bojan Z piano
Thomas Bramerie contrebasse
Arnaud Dolmen batterie
Nils Wogram trombone

ORCHESTRE PHILARMONIQUE


Nikolaï Lugansky, Steinway D102


RADIO FRANCE - AUDITORIUM- 20 septembre 2019 - 20h

La rentrée des orchestres à Radio France : Nikolaï Lugansky et Michel Orier sont les invités

C'est la rentrée des orchestres à Radio France : les quatre formations musicales reprennent du service. Michel Orier, directeur de la musique à Radio France, sera à notre micro, en compagnie du pianiste Nikolaï Lugansky, en concert le 20 septembre à la Maison de la radio.

Le Festival Radio France Occitanie Montpellier


D 407 STEINWAY, D 261 STEINWAY, D 589 STEINWAY


Opéra Berlioz, Comédie, Corum...10 au 26 juillet 2019

Du 11 au 26 juillet, grands chefs, phalanges prestigieuses et solistes célèbres vont se succéder sur les scènes de l'Opéra Berlioz et de l'Opéra Comédie.

Les musiciens du nord de l'Europe s'invitent en nombre : Neeme et Kristjan Järvi (Estonie), Daniel Lozakovich (Suède), Michael Schønwandt (Danemark), Vilde Frang, Mari Samuelsen (Norvège), Andris Poga, Gidon Kremer (Lettonie), Santtu-Matias Rouvali, Magnus Lindberg (Finlande), Tugan Sokhiev (Russie), Krzysztof Urbanski (Pologne) les orchestres d'Estonie et de Tampere, la Kremerata Baltica...

Le piano occupe la place d'honneur avec Evgueni Kissin, Nelson Freire, Bertrand Chamayou, Jan Lisiecki, Muza Rubackyte, Lukas Geniusas, Lukasz Krupinski, Paavali Jumppanen...

La voix dans tous ses ? états, les répertoires à redécouvrir, font quelques-unes des grandes soirées du Festival 2019 : d'abord un week-end à l'Opéra Comédie où se mêlent chants de la Renaissance et créations, Offenbach, Kraus, Haydn, avec La Main Harmonique, le Concert de la Loge et Jean-Christophe Keck, le jeune Berlioz célébré par Hervé Niquet et Le Concert Spirituel, et l'inaccessible Fervaal de D'Indy - le Wagner français - porté par Michael Spyres, Gaëlle Arquez et Jean-Sébastien Bou.

Rencontres musicale de haute provence


VC280 Bösendorfer & Bösendorfer 280


Forcalquier du 21 au 27 juillet 2019

Les Rencontres vues par Pierre Boulez

"Le titre modeste de "Rencontres Musicales" s'oppose à celui, plus pompeux, de festival.

Mais, alors que certains festivals sont à peine des rencontres, ce qui se passe ici en Haute Provence mérite bien cette définition du festival une idée, une oeuvre, un public.

L'idée, c'est de faire pénétrer la musique où elle n'a pas, pour diverses raisons, droit de cité, ou si peu qu'elle peut être considérée comme un bien superflu.

L'oeuvre, c'est faire connaître un répertoire contrasté qui n'oublie ni la tradition ni l'actualité et manifeste la conjonction des époques et des styles en n'hésitant pas à souligner la continuité par le choc des contrastes.

Le public c'est faire se rassembler des personnes qui, autrement, n'y auraient point songé, les amener à former temporairement une communauté solidaire, se prenant au jeu musical en y découvrant plaisir, richesse, curiosité et recherche."

UN NOUVEAU LOCAL DANS LE SUD DE LA FRANCE


On se rapproche de nos clients.....


SAINT CANNAT 13

Rencontres Musicales d’Evian


D 407 STEINWAY, VC BÖSENDORFER 280


du 29 juin au 6 juillet 2019

Donner à voir et à entendre

La mission nouvelle qui a été pensée pour la Grange au Lac est de faire d’elle une institution musicale. De lui en donner les caractères techniques et l’identité artistique. Mais avant tout, d’exploiter l’immense potentiel que revêtent ses murs de cèdre et sa scène de châtaigner. Le projet artistique qui est né pour remplir cet objectif sonne ainsi comme une évidence pour la Grange au Lac : nous voulons la donner à voir et à entendre dans tout ce qu’elle peut offrir de meilleur.

Chaque rendez-vous, chaque exploration, chaque partenariat en sont de nouveaux éclairages. Complémentaires les uns des autres, ils dessinent l’un après l’autre le potentiel extraordinaire de la Grange au Lac en mettant en valeur chacun de ses atouts et chacune de ses possibilités. Sous le chapeau cohérent d’une programmation unique, ces éclairages sont ceux des différents acteurs qui y participent, et ceux de la diversité de forme et de contenu des concerts et des festivals qui s’y déroulent. Des éclairages multiples qui laissent deviner, peu à peu, à travers les ombres, les lustres, les miroirs et les bouleaux, ce qu’est vraiment la Grange au Lac. Allumés tous ensemble, ils forment ainsi une saison complète, de septembre à juillet, que nous présentons pour la première fois, et qui sera animée de quatre grands temps forts :

Voix d’automne, ambitieux projet en partenariat avec l’Opéra national de Paris et son académie, mettra à l’honneur la théâtralité de notre salle, apportant à la programmation la dimension lyrique qui lui manquait : théâtre musical, airs d’opéra, lieder et mélodies viendront éclore sur les scènes de la Grange au Lac et du Théâtre du Casino. Jazz à la Grange, pour la troisième année consécutive, réchauffera pendant trois jours les frimas de décembre, sous les yeux jaunes des Flottins et dans une Grange parée de son manteau blanc. Printemps de la Grange, après une première édition en 2018, se renouvellera avec une affiche d’exception – Leif Ove Andsnes, Sir András Schiff et Elisabeth Leonskaja, en
concerto, en récital et en musique de chambre… Ultime et suprême temps fort de la saison, les Rencontres Musicales d’Évian feront évidemment battre à nouveau le coeur de la Grange au Lac – dédiées cette année à Johannes Brahms, et conçues avec le Quatuor Modigliani, directeur artistique associé, elles feront vivre Évian au rythme de sa musique, à travers (notamment) l’archet de Janine Jansen, la baguette de Herbert Blomstedt et celle de Gustavo Dudamel.

Dernier éclairage sur l’identité de notre salle : le Sinfonia Grange au Lac, l’orchestre qui porte désormais ses couleurs, et dont l’inauguration s’est faite aux Rencontres Musicales d’Évian sous la baguette du grand Esa-Pekka Salonen. Une telle salle méritait son propre orchestre : constitué de musiciens venus des plus grandes phalanges européennes, il fera désormais notre fierté à chaque édition du festival, et emportera avec lui, dans ses tournées, le nom de notre salle.

ALEXANDRE HÉMARDINQUER & PHILIPPE BERNHARD
Directeur exécutif Directeur artistique